Derrière les stades et les compétitions sportives, tout un arsenal est mis en place pour faire du sport business. Le sponsoring, les médias et les équipementiers sportifs sont le socle de l’économie du sport. Des formations voient même le jour ces dernières années, à l’instar de amos-business-school.eu. Tour d’horizon de ce secteur d’activité en développement !

Le sponsoring dans le sport

Le sport génère de nombreuses recettes, l’occasion pour les sponsors d’investir dans ce domaine. Le sport draine de nombreuses foules et offre un large panel pour faire du branding. Le sponsoring sportif consiste pour des marques à s’associer à des événements, des équipes sportives, etc. Sponsoriser revient à faire du marketing et de la communication par les entreprises.

En attribuant un espace de visibilité, les fédérations sportives reçoivent une contrepartie financière, technologique ou matérielle. Plus l’évènement sportif a de la notoriété, plus il est rentable pour les organisations. Ainsi, beaucoup de sponsors s’y intéressent.

Les médias sportifs

Le sport business repose également sur les médias généralistes, mais aussi et surtout ceux spécialisés. En France, le football est largement en tête en matière d’investissement des médias dans le sport. La course est à la primeur de la transmission d’événements sportifs (Coupe du monde, CAN, ligue de football, championnats européens etc.).

Ces chaînes reversent des montants faramineux aux organisations internationales sportives pour avoir une autorisation de diffuser les rencontres. Les droits TV par exemple pour la diffusion sont répartis entre les clubs, les autres sports etc. Les contrats de diffusion des sports sont une aubaine pour les médias d’attirer l’attention de grands sponsors.

Les équipementiers sportifs

Dans la chaîne du sport business, les équipementiers sportifs ont également un rôle important à jouer. Ils fournissent les maillots, les chaussures et des produits dérivés aux joueurs et aux équipes. Les contrats signés avec les fédérations sportives ou avec de grands joueurs participent de leurs chiffres d’affaires.

En plus des sports traditionnels, les équipementiers gagnent du terrain dans l’e-sport. Les visages connus ou les jeunes générations du secteur sont associés à ces marques pour de la visibilité. Les parts de marché y sont en plein essor.