Son allure atypique et singulière intrigue les scientifiques. Devenu un animal de compagnie particulièrement apprécié, le crabe vampire fait l’unanimité. Ce petit crabe vit en aquaterrarium. Tour d’horizon sur son mode de vie et son habitat.

Le crabe vampire, venu tout droit de l’Indonésie 

Originaire de l’île de Java, en Indonésie, le crabe vampire a des caractéristiques bien spécifiques. Aussi appelé Geosesarma Dennerle, ce petit crabe attire l’attention des chercheurs-scientifiques avides d’en savoir plus sur ce spécimen d’eau douce. D’ordre général, les crabes vampires mesurent entre 2 et 3 centimètres. Dotés de cinq pattes et d’une paire de pinces, on le surnomme “vampire” pour sa robe pourpre et mauve. Son allure est semblable à une cape de vampire. De couleurs jaunes ou oranges, ses yeux de suceurs du sang lui confèrent un air aussi féroce que mystérieux. 

Quel est l’habitat naturel de cette espèce ? 

Généralement, ce crabe d’eau douce vit à proximité des cours d’eau comme les ruisseaux. L’eau n’est pas vraiment leur espace de vie de prédilection. Ces derniers préfèrent s’adonner à leurs habitudes en milieu terrestre. La végétation et les rochers sont des endroits très plébiscités par cette espèce qui aime se réfugier et rester à l’abri des regards.

De nature omnivore, le crabe se nourrit aussi d’une myriade d’insectes comme les sauterelles ou les larves. Menacés dans leur milieu naturel, les crabes vampires pourraient bientôt figurer sur la liste des espèces à protéger”. Au cours des années à venir, il y a fort à parier qu’il sera fréquent de croiser des crabes vampires en aquaterrarium. En plus d’avoir un comportement peu ordinaire, cette espèce s’adapte facilement. 

La reproduction

En raison de l’absence du stade larvaire, le crabe vampire est considéré comme un ovipare à reproduction directe. Dès la naissance, les petits sont formés. Lors de la ponte des œufs, la femelle se charge d’incuber ses œufs sous son abdomen. Il est relativement simple de distinguer à vue d’œil les mâles et les femelles. Généralement, le plastron du mâle est plus étroit que celui de la femelle. Par ailleurs, le mâle est aussi plus coloré. Il faut aussi savoir que dès l’âge de 8 mois, les crabes vampires sont adultes et autonomes. 

Zoom sur la vie en aquaterrarium 

Un aquaterrarium est un lieu de vie adéquat pour les besoins du crabe vampire. Pour lui offrir un habitat de qualité, il faudra aménager une partie terrestre plus importante que la partie aquatique (70% contre 30%). Il faut aussi penser à lui fabriquer des cachettes pour que le crabe puisse se ressourcer à l’abri des regards extérieurs. Se dissimuler est l’un de ses passe-temps favoris. À noter qu’il faut aussi prévoir une couche de substrat épaisse pour permettre au crabe de se servir de ses pinces pour creuser. 

Au fond de l’aquaterrarium, les feuilles et les branches sont notamment des éléments naturels indispensables pour offrir de bonnes conditions de vie au crabe vampire. Contrairement aux idées reçues, ce petit crabe terrestre n’a pas besoin d’une grande quantité d’eau. Une gamelle d’eau peu profonde, de préférence en céramique, sera amplement suffisante. L’un des critères les plus importants à surveiller est la température de l’aquaterrarium.

Recommandations générales

Voici quelques recommandations pour les crabes vampires adultes issus d’élevage :

  • Volume minimum d’eau : 40 litres ;
  • Température : entre 20 et 26°C ;
  • Environnement : aquaterrarium, eau douce.

Précautions

Attention, le cuivre est toxique pour un grand nombre d’invertébrés. Certains aliments ou engrais pour les aquariums de sulfate de cuivre sont à utiliser avec précaution. Il est fortement déconseillé d’utiliser des produits contenant du cuivre, car il s’agit d’un élément mauvais pour le crabe vampire.

En parallèle, il est aussi essentiel de bien se renseigner sur l’origines des individus avant d’envisager une cohabitation avec le crabe vampire. Toutefois, attention à la cohabitation entre mâles. Globalement le crabe vampire n’aime pas trop avoir des voisins. A titre informatif, cette espèce ne doit pas cohabiter avec d’autres espèces de crabes, surtout d’autres membre du genre Geosesarma. Dans le cas contraire, l’espace devra être relativement spacieux.

S’agissant de l’alimentation, le crabe vampire ne doit pas être trop nourri. Cela pourrait polluer l’eau de l’aquaterrarium. Généralement, il faut nourrir une fois par jour le crabe vampire.

Son alimentation 

S’agissant de l’alimentation du crabe vampire, il est bon d’avoir quelques notions. De nature omnivore, les pastilles pour crabes ou les petits insectes, comme les grillons ou les criquets, sont idéals pour son alimentation. Les vers ou encore des petits morceaux de fruits sont tout aussi indiqués pour la santé du crabe terrestre. Aussi surprenant que facile à entretenir, le crabe vampire attire de plus en plus de particuliers. Pour éviter la solitude, il est possible d’adopter plusieurs petits crabes, sous réserve que l’aquaterrarium soit suffisamment spacieux pour les accueillir dans des conditions de vie optimales.