Les propriétaires d’immeubles sont parfois confrontés à des difficultés financières. Cela peut les conduire à vendre leur bien. Pour réussir cette opération, le recours à un agent immobilier leur sera d’une grande utilité. Découvrez en quoi consiste ce métier.

Qu’est-ce qu’un agent immobilier ?

Un agent immobilier est un commissionnaire qui intervient dans les activités d’achat, de vente, de location de biens immobiliers. Il est un mandataire de vente. Il met tout en place pour réussir à conclure une offre de vente d’un bien immobilier.

Il est nécessaire de rappeler qu’on désigne par bien immobilier, les actifs qui ne peuvent être déplacés. Les terrains vides ou les bâtiments en sont des exemples. Par ailleurs, l’agent immobilier, de par ses compétences, peut être un syndic de copropriété.

Comment devenir agent immobilier ?

Pour devenir un agent immobilier, certaines qualités sont nécessaires :

  • Aimer le contact humain
  • Avoir un esprit de persuasion
  • Avoir un sens de la rigueur et de l’organisation
  • Ne pas avoir de défaut de mobilité.

Outre ces qualités, une connaissance parfaite du droit immobilier et de l’évolution de la législation s’impose. Pour cela, un agent immobilier doit avoir un des diplômes suivants : BTS en Profession Immobilières, DEUST en Professions Immobilières, BTS en Négociation et Relation Client.

Vous pouvez approfondir vos connaissances à travers des formations de licence et d’ingénieur dans le domaine de l’immobilier. Pour se spécialiser, des formations de master sont disponibles.

Où travailler en tant qu’agent immobilier ?

Un agent immobilier peut travailler en tant que salarié dans une agence immobilière. Il peut aussi travailler pour son propre compte. Dans ce dernier cas, il lui revient de créer son agence immobilière. Si telle est son ambition, l’agent immobilier doit répondre aux critères ci-après :

  • Détenir une garantie financière auprès d’une agence d’assurances
  • Souscrire à une assurance en responsabilité civile professionnelle
  • Détenir une carte professionnelle.

L’assurance en responsabilité civile professionnelle permet à l’agent de couvrir sa clientèle en cas de dommage lié à sa fonction.