L’activité sexuelle aide t-elle à rester en bonne santé ?

Bien-être physique, bien-être psychologique, amélioration de la mémoire ou réduction du stress, l’activité sexuelle a décidément le pouvoir de nous maintenir en bonne santé ! Mais à quelle fréquence faudrait-il faire l’amour ? Quels sont les réels bienfaits pour notre corps et notre mental ? Nous vous expliquons tout ce qu’ont pu découvrir les scientifiques concernant l’une de nos activités préférées : le sexe.

Quand le sexe a le pouvoir de rajeunir

Selon une étude menée par le neuropsychologue David Weeks, trois rapports sexuels par semaine permettraient de modifier l’apparence des pratiquants en leur donnant entre sept et douze ans de moins. L’enquête, de longue haleine, a été menée à l’Hôpital d’Édimbourg pendant dix ans auprès de 3500 hommes et femmes d’Amérique et d’Europe, âgés de 20 à 104 ans. Les résultats ont été dévoilés en 2012. La totalité des participants avaient une même particularité, flagrante : ils faisaient tous plus jeunes que leur âge.

D’après les nombreuses études scientifiques qui ont pu être menées sur le sujet, deux activités principales permettent de paraître plus jeune : le sport et l’activité sexuelle. Concernant l’activité sportive, on note un rajeunissement apparent, également vrai d’un point de vue physiologique. Concernant les rapports sexuels, faire l’amour trois fois par semaine permettrait de rajeunir en apparence de sept à douze ans. Cependant, une fréquence plus importante n’apporterait pas de bénéfice supplémentaire.

Le sexe, source de bien-être physiologique

Une étude publiée en 2004 dans le Journal of The American Medical Association, montre l’effet bénéfique de l’activité sexuelle sur la santé physique, et notamment concernant la prostate. Pour mener à bien cette expérience, 30 000 hommes, entre 46 et 81 ans, ont été suivis sur une période de huit ans. Résultat : ceux qui éjaculaient plus de vingt fois par mois voyaient leurs risques de contracter un cancer de la prostate réduit d’un tiers par rapport à ceux qui éjaculaient moins de huit fois par mois.

Outre la réduction des risques concernant le développement du cancer de la prostate, faire l’amour régulièrement aide à :

  • Combattre le stress, grâce aux hormones libérées durant l’acte et l’orgasme et plus particulièrement les endorphines. L’hormone de la sérotonine contribue, elle aussi, à diminuer les sentiments de stress et d’anxiété.
  • Combattre la migraine, encore une fois grâce aux endorphines ! Ces dernières procurent une sensation de bien-être et sont les meilleurs antidouleurs qui puissent exister.
  • Améliorer le sommeil grâce à la production de mélatonine et d’ocytocine, deux hormones favorisant le sommeil. Lors de phases d’insomnie, il peut donc être bon de pratiquer plus régulièrement des activités sexuelles.
  • Améliorer la mémoire, selon des études effectuées sur la corrélation entre le sexe et la stimulation neuronale. En effet, le sexe aurait pour vertus de stimuler la production de neurones, d’améliorer la mémoire et, in fine, de conserver des capacités neurologiques plus longtemps.
  • Réduire les risques de cancer du sein grâce à leur stimulation et à la libération de l’hormone ocytocine.

Pour observer les résultats, il faut pratiquer une activité sexuelle trois fois par semaine, à plusieurs ou en solitaire. Dans un cas comme dans l’autre, des sextoys, tels que le vibromasseur ou le masturbateur, peuvent permettre d’augmenter son plaisir et de pimenter sa vie sexuelle.

Le sexe, source de bien-être psychologique

Outre les bienfaits physiologiques, une activité sexuelle est également source de bien-être psychologique. Bien souvent, des personnes, les femmes principalement, ne parviennent pas à avoir des rapports sexuels lorsqu’elles se sentent déprimées ou préoccupées. Si cette attitude est tout à fait compréhensible et doit être respectée, il faut savoir que le sexe a justement pour effet de lutter contre la dépression, le stress et l’anxiété. Par ailleurs, plus on a de rapports sexuels, plus on a envie d’en avoir ! Ceci marche aussi à l’inverse, moins on a de rapports sexuels, moins on a envie de se mettre sous la couette. Résultat : la libido se perd peu à peu et la flamme s’éteint.

Dans le détail, une activité sexuelle régulière permet de :

  • Garder le moral grâce à la libération des hormones du plaisir telles que les endorphines, l’ocytocine, la dopamine et la sérotonine.
  • Développer le sentiment amoureux pour son conjoint grâce aux hormones et à l’acte intime en lui-même.
  • D’éloigner la dépression, notamment grâce aux hormones prostaglandines, présentes essentiellement dans le sperme.
  • Réduire le stress et gagner en sérénité. À noter que l’effet « anti-stress » n’agirait pas que durant les heures suivant le rapport, mais perdureraient pendant au moins une semaine !
  • Favoriser le sommeil et garder un bon moral, notamment grâce aux endorphines qui engendrent un relâchement complet du corps.

Malgré les nombreuses études sur le sujet, il est important de ne pas prendre au pied de la lettre les résultats des études scientifiques précédemment citées. Les rapports sexuels doivent être source de plaisir et non de contrainte ! En cas de doutes ou de souffrance concernant leur relation avec le sexe, les personnes concernées peuvent se rendre, en fonction du problème rencontré, chez un sexologue, un psychologue ou un professionnel de santé.

 

Derniers Articles

Articles similaires

Rectangle d’or en photographie : mieux comprendre le concept

Pour la plupart des amateurs de photographie, le rectangle d’or n’est pas une notion inconnue. Encore appelée spirale d’or, elle est la résultante de la proportion divine. Elle constitue l’une des règles qu’il faut...

Mieux connaître le lens flare pour mieux l’éviter

Les aberrations optiques sont considérées dans le monde de la photographie comme des défauts. Parmi eux, le Lens Flare est considéré par certains, comme une imperfection qui peut être corrigée. Quel est donc ce halo...

Pourquoi tout bon photographe doit-il maîtriser l’hyperfocale ?

Dans de nombreux métiers, il existe des aspects techniques à maîtriser par le professionnel. En photographie par exemple, l’hyperfocale est une notion essentielle. En avez-vous déjà entendu parler ? Savez-vous pourquoi il est important...

Création de l’arrière-plan parfait : comment s’y prendre ?

L’on pense souvent que faire une belle photo est une affaire simple. Ce n’est pas toujours vrai. La photographie, dans son ensemble, est un art. Et comme tout art qui se respecte, elle requiert...

Avec quel matériel faire de la photo HDR ?

L’appareil utilisé, ou la qualité de l’image sont de petits points très importants à ne pas négliger en tant que chasseur d’images. Telle une passion, la photographie se doit d’être réalisée avec les meilleurs...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici