De plus en plus prisés dans l’Hexagone, les produits à base de CBD ou de Cannabidiol, ont le vent en poupe. Issu de la plante de chanvre, le CBD engendre plusieurs effets chez le consommateur. Bien qu’il soit en passe de se démocratiser davantage dans les années à venir, certains doutes planent toujours sur ses effets sur la santé, ainsi que sur la législation européenne effective en la matière. Tour d’horizon sur l’essor et la démocratisation du Cannabidiol.

Les produits dérivés du Cannabis sur le devant de la scène

Depuis ces dernières années, les magasins spécialisés en CBD sont de plus en plus nombreux à ouvrir leurs portes sur le sol national et dans d’autres pays. Bien souvent, on retrouve le CBD sous forme d’huiles, d’herbes à fumer ou encore de pâtes à mâcher sur le marché. À ce jour, le CBD est autorisé à la vente sous plusieurs conditions. Le taux de THC fixé par la législation européenne ne doit pas excéder 0,2 % de THC dans le produit final.

La législation en matière de CBD en France

De nombreux clichés et d’idées fusent sur le du CBD en France. Souvent, la législation concernant le Cannabidiol et le Cannabis prête à confusion. Il est donc nécessaire de ne pas confondre le Cannabis du Cannabidiol, car la réglementation diffère. Plusieurs éclairages autour du Cannabis, notamment au sujet de la loi sur le CBD, sont apportés sur certains sites pour clarifier les malentendus. La loi précise que l’ensemble des opérations concernant le Cannabis sont proscrites en France.

Qu’il s’agisse de sa production, sa détention ou sa consommation, la loi française sanctionne sévèrement. Si les produits contenant du THC ne sont pas autorisés sur le marché, l’utilisation du CBD est autorisée pour certains domaines d’activités d’ordre commerciales et industrielles pour concevoir des produits à base de Cannabidiol. De nombreux doutes subsistent néanmoins sur le CBD. Encore aujourd’hui le Cannabis suscite autant de curiosités que de questions. Le THC et le CBD sont souvent confondus. Qu’en est-il vraiment de ces deux substances ? En quoi le CBD et le THC sont-ils différents ?

Le Cannabidiol est-il vraiment une substance non-psychoactive ?

À l’instar du THC, le CBD ou Cannabidiol est issu du d’une plante originaire d’Asie appartenant à la famille des Cannabaceae. Par définition, une substance psychoactive a un impact sur l’état mental en agissant à la fois sur l’activité du cerveau et sur le système nerveux central. Considérée comme deux substances psychoactives, le CBD ne provoque pourtant pas d’effet euphorisant chez les consommateurs.

À l’inverse du Cannabidiol, le THC (tétrahydrocannabinol) contenu dans la plante appelée “Cannabis Sativa” est une substance psychoactive qui agit sur le système nerveux central. Tout comme le THC, le CBD fait l’objet d’un grand nombre de recherches pour ses vertus et bienfaits thérapeuthiques.

Comme le THC, certains scientifiques ont découvert que le Cannabidiol pouvait aussi apaiser les patients souffrant de pathologies plus ou moins sévères. Quel est son fonctionnement ? Est-il vraiment sans risque pour la santé ? Coup de projecteur sur les effets récemment révélés dans des études menées par des scientifiques.

Comment fonctionne-t-il ?

Si le CBD n’a pas d’effet euphorisant chez les consommateurs, de multiples bénéfices ont été mis en exergue lors de multiples recherches effectuées à ce sujet. Selon des chercheurs-scientifiques, le CBD agit sur les récepteurs CB1 (cannabinoid receptor 1) du système nerveux central qui sont exprimés par les neurones dans le cerveau. À titre informatif, ce récepteur est également exprimé par des neurones du système nerveux périphérique, comme par exemple, ceux associés à d’autres organes du corps comme l’intestin.

En parallèle, les scientifiques ont aussi découvert que le Cannabidiol agit sur les récepteurs CB 2 connus sous l’appellation de “cannabinoid receptor 2”. Ces derniers sont exprimés par les cellules immunitaires. Contrairement au THC, le CBD est considéré comme un antagoniste de faible affinité de ces deux récepteurs. Le THC est un agoniste de CB1/CB2. Autrement dit, il les active quand le Cannabidiol les bloque. Ainsi, le CBD n’engendre pas d’effet euphorique comme le THC.