Bien souvent, l’air est sec pendant la saison estivale. Pendant la saison froide,  cette problématique revient. Ce phénomène est en partie dû aux radiateurs électriques. En plus d’être particulièrement désagréables pour les occupants d’un logement, certaines études ont notamment révélé qu’un air trop sec pouvait être néfaste pour la santé. Toutefois, un humidificateur d’air peut être très utile pour répondre à ce problème. Les modèles dotés d’ultrasons sont encore plus efficaces.

Les humidificateurs à ultrasons

Globalement, le fonctionnement des humidificateurs à ultrasons est relativement simple et efficace. Cet appareil dispose généralement de trois composants essentiels qui sont les suivants :

  • Un réservoir d’eau : celui-ci permet d’augmenter l’humidité de l’air à l’endroit où il est placé.
  • Une plaque ultrasonique : celle-ci permet de vaporiser l’eau.
  • Un ventilateur : ce dernier a pour finalité d’envoyer l’humidité dans la pièce à vivre.

Un flotteur permettant d’arrêter l’appareil a notamment été conçu lorsqu’il n’y a plus d’eau.

Comment fonctionne-t-il ?

Lorsque l’humidificateur à ultrasons est en état de marche, l’eau du réservoir va être déplacée jusqu’à la plaque à ultrason. Une fois que l’appareil est allumé, une plaque vibrante va briser l’eau en bruine grâce à des vibrations. Par la suite, un ventilateur va envoyer la bruine vers l’extérieur pour accroître le taux d’humidité.

D’ordre général, l’efficacité de ce type d’appareil dépend du modèle choisi. Les humidificateurs sont dotés de caractéristiques similaires. Que ce soit la taille du réservoir, la plaque ou le ventilateur, les composants doivent être adaptés à la taille des pièces à humidifier. Des modèles d’humidificateurs à ultrasons performants ont notamment été spécialement conçus pour les espaces de vie volumineux.

Les avantages d’un humidificateur à ultrasons

Particulièrement efficaces, les humidificateurs à ultrasons sont de plus en plus plébiscités par les particuliers. Toutefois, ce n’est pas l’efficacité des modèles qui les convainc, mais l’utilité. Au-delà de la qualité des appareils, d’autres critères sont aussi importants aux yeux des particuliers.

Le fait de rendre visible la bruine envoyée au sein de la pièce est l’un des critères appréciés par les consommateurs. Certains disent que ce détail les rassure. En revanche, il faut savoir que les modèles sans ultrasons humidifient sans que le processus soit visible. Ainsi, cela peut donner l’impression aux utilisateurs que l’humidificateur ne fonctionne pas.

À cela s’ajoute aussi deux autres avantages : celui de n’émettre aucune source de chaleur, ni aucun bruit. L’humidificateur ne représente ainsi aucune source de danger pour les enfants et ce dernier peut être utilisé pendant les périodes de forte chaleur sans risquer d’accroître la température du logement. Pratiquement silencieux, le ventilateur intégré par les constructeurs ne dérange pas les propriétaires. Les ultrasons ne sont également pas perceptibles.

Comment choisir un humidificateur ?

Avant d’acquérir un humidificateur d’air à ultrasons, quatre critères majeurs sont à prendre en considération :

  • Le débit de l’appareil : celui-ci doit être adapté à la taille de la pièce qui sera humidifiée. Il est vivement conseillé de choisir un humidificateur qui s’adapte à la pièce la plus volumineuse du logement.
  • L’autonomie, qui dépend de la taille du réservoir, est aussi un critère essentiel dans le choix du modèle de l’appareil. Plus un modèle est imposant, plus le réservoir sera lui aussi conséquent. En revanche, les gros modèles consomment une plus grande quantité d’eau. Le ratio entre le débit et le réservoir pour optimiser l’autonomie de l’appareil est donc à étudier pour ne pas à devoir le remplir trop souvent.
  • En parallèle, le niveau sonore doit être pris en considération. Si les humidificateurs à ultrasons n’émettent aucun bruit, ces derniers peuvent tout de même gêner les plus sensibles aux nuisances sonores. Il est important de prendre connaissance de la notice détaillée pour se tenir au courant du volume maximal exprimé en décibels.
  • En outre, l’option automatique est un autre avantage important. La grande majorité des humidificateurs à ultrasons sont manuels. De ce fait, les utilisateurs doivent donc les allumer et les éteindre eux-mêmes. Néanmoins, certains modèles d’humidificateurs, qui sont dotés d’un hygrostat, s’allument et s’éteignent automatiquement. À titre informatif, ce système permet de mesurer l’humidité de la pièce. Une fois que le taux d’humidité idéal sera atteint, l’appareil s’éteindra tout seul.

Quels sont les inconvénients d’un air trop sec dans son intérieur ? 

Si les humidificateurs sont aussi plébiscités, c’est parce que l’air sec pose des inconvénients. Pour les individus les plus sensibles et fragiles, un air trop sec peut impacter leur qualité de vie. Les effets d’un air trop sec diffèrent selon les personnes et peuvent impacter différentes parties du corps. Un air trop sec peut assécher la peau et engendrer des douleurs et des tiraillements. Il assèche aussi les yeux, surtout pour les porteurs de lentilles. Par ailleurs, un air pas assez humide assèche aussi l’appareil respiratoire, ce qui est extrêmement gênant.

Entre les nez bouchés, les maux de gorge et les toux sèches, les maux occasionnés par un air trop sec sont très désagréables. Les personnes, dont la santé est fragile, peuvent avoir des saignements du nez à répétition. L’humidité d’une pièce devrait normalement être comprise entre 30 et 50 %.

Les humidificateurs à ultrasons sont-ils gênants pour les animaux et les bébés ?

D’après les scientifiques, les bébés et les chiens ont des oreilles bien différentes de celles des humains adultes. Si les chiens sont en mesure de percevoir les ultrasons, les oreilles des bébés leur permettent aussi de percevoir des fréquences plus élevées que les adultes. De ce fait, les bébés peuvent donc percevoir les ultrasons émis par les humidificateurs.

Toutefois, les humidificateurs à ultrasons ne sont pas pour autant déconseillés aux bébés. En effet, les fréquences ou les ondes mécaniques des appareils sont si peu élevées qu’il est tout à fait impossible pour les bébés de les percevoir. Par contre, les animaux comme les chiens peuvent les entendre. En surveillant la réaction de l’animal, il sera ainsi possible de déterminer si oui ou non ces fréquences sont gênantes. 

À ce jour, il est difficile de savoir jusqu’à quelles fréquences un chien peut percevoir les sons. Certains constructeurs ont signalé que les modèles les plus performants émettent des fréquences plus élevées que celles perçues habituellement par les animaux comme les chiens.